Accéder au contenu principal

L'ex sénateur-maire d'Oullins Roland Bernard est mort


Sénateur de 1986 à 1995, député du Rhône de 1981 à 1986 et maire d’Oullins de 1977 à 1990, Roland Bernard était l'une des "grandes figures" de la vie politique locale et nationale. 

Ami personnel de l'ancien président de la république François Mitterrand, il a durant de longues années animé la vie politique lyonnaise au sein du parti socialiste dont il était le secrétaire fédéral.


Né le 11 octobre 1944 , Roland Bernard était de la génération de l'après-guerre mais il s'est passionné pour la reconstruction pacifique de l'Europe, à travers en particulier les liens avec l'Europe de l'Est.

 Docteur d’Etat en sciences économiques, chargé de cours à l'université, Roland Bernard a aussi été secrétaire de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat. Il s’est retiré de la vie politique en 1995.

Commentaires

  1. Luis Arias Manzo (Chili)8.5.09

    Voici que je rentre d'une activité poétique dans la banlieue de Medellin, Colombie, et je me rencontre avec ce triste message.
    Roland Bernard fut pour moi un ami silencieux, discret et profondément engagé avec la cause chilienne et latino-américaine mais aussi avec des peuples africains, comme le Mali par exemple
    En 2007 je l'ai cherché à Oullins et je ne sais pas pourquoi e n'ai pas trouvé sa maison.
    Je pense aussi à Nicole, sa femme, à qui je lui envois mes condoléances et mon amitié, elle aussi fut une amie pour moi et je l’ai toujours apprécié même à distance.
    Roland Bernard fut un homme honnête, comme il y en a peu chez les hommes politiques d’aujourd’hui, dommage que les habitants d’Oullins n’ont pas su le comprendre au moment où les élections municipales dans sa commune ont été annulées à cause de la mauvaise foie de certains.
    Je crois bien qu’il nous quitte pour reprendre d’autres missions dans ce monde qui s’achemine vers la faillite à cause de ceux qui ne se satisfassent jamais et accumulent et accumulent au détriment de notre belle planète bleue.
    Roland Bernard, tu n’as rien à te reprocher, tu as su mener ton œuvre à bon terme et le ciel sera te le reconnaître, ainsi que les hommes honnêtes qui restent sur terre pour continuer le combat.

    Avec mon amitié silencieuse, comme la tienne,

    Luis Arias Manzo

    RépondreSupprimer
  2. Jean Jack Queyranne, presdt Conseil Regional8.5.09

    « C’est avec une grande émotion que j’ai appris le décès de Roland BERNARD. Cet homme
    d’une rare élégance de coeur, d’une intelligence brillante et d’une grande culture, avait mis ses
    qualités au service de nos concitoyens.
    Maire d’Oullins (1977-1990), député et conseiller régional (1981-1986) puis sénateur du
    Rhône (1986-1995), cet universitaire avait exercé ses mandats avec énergie et convictions. Il
    avait, plus tôt, participé activement au renouveau du Parti Socialiste, aux côtés de François
    MITTERRAND dont il était un des amis proches et qu’il accueillit dans sa ville comme Président
    de la République.
    Retiré de la vie politique depuis quelques années, Roland BERNARD continuait à défendre ses
    idéaux et ses passions, la littérature, la peinture et la musique : il présidait l’association Piano à
    Lyon qui a permis à de très nombreux amateurs d’écouter à la salle Molière les plus prestigieux
    pianistes de notre époque.
    Nous étions de la même génération politique et nous avons partagé de nombreux engagements
    tant politiques que culturels. Je présente à ses proches mes plus sincères condoléances. »

    RépondreSupprimer
  3. Blanchemain9.5.09

    Roland Bernard, ce fut un élu, un homme politque, un professeur de droit, un urbaniste, ce fut aussi un homme qui a osé laisser s'exprimer et encourager la créativité, quelle soit celle dse enfants, ou de ceux qui
    devinrent les grands professionnels de la fresque.
    Roland Bernard, ce fut le maire qui avait "osé" livrer sa ville et l'Hôtel de ville aux enfants artistes de tous les ages, venus des écoles, collèges et lycées durant 3 jours...
    Je n'en ai jamais plus connu d'autre que lui. Roland Bernard, ami et soutien actif des artistes et des créatifs. Roland Bernard qui contrastait si agréablement dans le monde politique par un certrain non conformisme
    une lucidité, et si attachante personnalité... Roland bernard, un élu courageux, honnête et pas adepte de la langue de bois...
    Je dirais aussi : un homme à l'esprit ouvert et de talent tout simplement... Bien trop rares sont les élus de cette trempe, pour que je ne puisse ainsi me laisser à exprimer ma profonde affliction.

    RépondreSupprimer
  4. Pommateau Gilles10.5.09

    Demain une page se tourne à Oullins, en effet auront lieu les obsèques de Roland Bernard, camarade et ancien maire de notre commune. Depuis quelques années déjà il ne participait plus activement à la vie politique mais restait toujours informé de l’actualité communale.

    Jeune militant au PSU, j’ai fait sa connaissance dans la différence politique en essayant d’exister au côté du grand frère socialiste ! Je me souviens d’un premier rendez-vous assez tumultueux lors d’une négociation électorale pour une cantonale, pas facile comme premier contact ! Roland observait de ses yeux perçants mais son regard ne laissait aucune chance à la fuite! Il aimait les discours et les paroles franches. Son parcours en tant que Maire fût ainsi : Sans concession aucune aux modes, aux courants éphémères, il suivait ce qui lui semblait juste pour sa ville et ses concitoyens, quitte parfois à bousculer un peu les habitudes !

    J’ai accompagné la véritable renaissance d’Oullins qu’a su insuffler Roland pendant ces années, sans doute avec trop de passion pour une petite ville où la bêtise et la haine guettaient leur heure. Roland aurait dû être le maire d’une ville de cent ou deux cent mille habitants, tant sa vision urbaine et d’agglomération débordait hors les murs !

    Ensuite mes années dans son équipe à la permanence ont été riches de contacts, de débats et de formations politiques. Ce fût à mon tour après quelques années avec d’autres camarades de reprendre difficilement le flambeau n’écoutant que notre courage et notre sincérité.

    Mais « s’il est des terres brûlées donnant plus de blé qu’un meilleur avril » comme le chantait Jacques Brel, ce ne fût pas le cas à Oullins, ou depuis vingt ans faute d’avoir su les uns et les autres conjuguer la mémoire et l’avenir, nous vivons depuis un pouvoir médiocre, obtus sans ambition et sans panache.

    Au fil des années, nous rencontrions de temps en temps au détour de la ville pour échanger nos points de vue sur la politique locale ou nationale, sur notre parti sa grandeur et ses faiblesses, comme tout un chacun.

    S’il existe un monde meilleur tu le sais maintenant Roland , salut à toi camarade !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Actuellement sur LYFtvNews :




 Abonnez vous !

Vous êtes le

ème
visiteur