Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé Mercier
Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)






Beaujolais : le département vote de nouvelles aides

Le Conseil général du Rhône a voté de nouvelles aides au Beaujolais lors de sa dernière session du mois de mars 2009. Le département dirigé par Michel Mercier a défini selon lui "une politique volontariste d’aide à la restructuration foncière du Beaujolais". Au cours de la session du vendredi 13 mars, l’Assemblée départementale a accepté 83 nouvelles demandes d’aide correspondant à 129,98 hectares à arracher et à 480 914 € d’indemnisation . A ce jour, 1545 demandes d’aides à l’arrachage ont été acceptées, correspondant à près de 1965,7 hectares pour un coût de 7,273 M€. Une aide à la production de chanvre et de jus de raisin Concernant l’action du Département dans le volet de la promotion, commercialisation et amélioration de la qualité, l’assemblée départementale a accordé des aides s’élevant à 198 985 € pour soutenir quatre projets. Le premier projet soutenu porte sur la production de jus de raisin. Il est présenté par la CCI de Villefranche et du Beaujolai

Video : la réaction de Jean Jack Queyranne aux mesures annoncées par le CIACT

Le Président de la Région Rhône-Alpes a réagi immédiatement aux mesures annoncées à Lyon par le Premier Ministre François Fillon au cours du Conseil Interministériel du 2 février.  Comme le Maire de Lyon (et Président du Grand Lyon) Gérard Collomb , il  regrette l'absence de concertation en ce qui concerne les aspects régionaux des projets annoncés. Au cours de l'après-midi, le Premier Ministre devait signer avec Michel Mercier une convention de restitution anticipée de la TVA sur les investissements effectués par le Conseil Général dans le cadre de son plan de relance (13M€ sur les 54 M€ investis par cette institution).   Lire aussi : un Conseil Interministériel d'Aménagement du territoire à Lyon - 

Michel Mercier a de l'argent pour les Maires du Rhône !

Plus de 240 maires sur les 293 que compte le département ont répondu ce lundi 19 janvier à l' invitation du président du Conseil général Michel MERCIER. Au cours de ce "repas de travail" les maires ont pu connaître les détails du budget 2009 et surtout du plan de relance de 54 M€ qui sera soumis au vote des conseillers généraux le 30 janvier prochain. Pour le Président du département, "en dépit d’un contexte national morose, les finances de l'institution permettent encore cette année de soutenir l’activité économique avec un volume d’investissement identique à celui de 2008". Le plan de relance départemental Les communes vont aussi bénéficier indirectement du plan de relance départemental. En injectant 54 M€ pour avancer l’échéance de certains travaux initialement prévus en 2010, notamment les chantiers porteurs du plein emploi pour les artisans, les TPE et PME (collèges, bâtiments, voiries, dégâts d’orages, patrimoine) le Département entend soutenir l’é

Rentrée scolaire : les "politiques" inaugurent en rang serré

Pour marquer la rentrée scolaire, les responsables politiques vont "défiler en rang serré" dans les établissements qui ont fait l' objet de travaux ou d' opérations de réhabilitation durant l' été. Si la plupart des maires des communes ont engagé des travaux de peinture dans les écoles primaires, le conseil général a pour domaine de compétence les collèges tandis que le Conseil Régional finance les lycées. Réhabiter tous les collèges avant 2010 Engager la réhabilitation totale des collèges d’ici à 2010 , c' est le pari du département qui, depuis 2001 investit chaque année 50 M€ dans les collèges publics et privés du Rhône "afin d’en faire des lieux de savoir mais aussi d’apprentissage à la vie avec des actions éducatives qui contribuent à la réussite scolaire". En cette rentrée 2008, le président du Conseil général Michel MERCIER sera accompagné de Danielle CHUZEVILLE, vice-présidente chargée des Collèges pour visiter, en présence des

Beaujolais : très chère bouteille !

Lors de la dernière séance du Conseil Général du Rhône précédant les vacances, le département présidé par Michel Mercier a décidé de nouvelles aides aux viticulteurs du Beaujolais. On le sait maintenant depuis de nombreuses années : le Beaujolais est en crise. Le vin produit se vend moins, il s' exporte plus difficilement, fait face à la concurrence des vins des "pays du Nouveau Monde" et à la baisse de la consommation en France... Dans n' importe quel secteur économique, les entreprises (privées) qui font face à une telle crise, s' adaptent. C' est ce que font les viticulteurs du Beaujolais, mais avec l' aide substantielle de la collectivité. Un site internet, des jardins touristiques et des actions de promotion au Japon C' est ainsi que le Conseil Général du Rhône vient de voter une nouvelle aide de 137 352 € , entre autre "pour réaliser un site internet". Le Département va aussi financer des "sentiers fleuris", un projet tour

Les présidents de la Loire et du Rhône créent une commission

La bataille de la Région Rhône-Alpes est t' elle engagée ? Après la rencontre des exécutifs (pratiquement tous à gauche) organisée par Jean Jack Queyranne au siège de Charbonnières - lire ici -, ce sont les présidents de conseils généraux de droite, Michel Mercier pour le Rhône et Bernard Bonne pour la Loire, qui ont décidé de créer une commission mixte entre les deux départements. Prévue initialement le lundi 19 mai, cette réunion avait été reportée après que Michel Mercier ait été "convoqué" par Nicolas Sarkozy à l' Elysée. Les deux présidents de département ont annoncé qu' ils rechercheraient "des solutions communes dans le domaine du traitement des déchets, qui prennent en compte les recommandations du Grenelle de l’Environnement". Ils ont également décidé "d’organiser des rencontres régulières sur des sujets d’intérêts départementaux, en particulier dans le domaine social". Michel Mercier comme le docteur Bonne se disent favorables

Photo : 200 maires du rhône réunis par Michel Mercier

Décidément, les photos de groupe sont à la mode ; celle-ci a été prise lors de la réunion des maires du Rhône organisée par le Président du Conseil général Michel Mercier le jeudi 17 avril. 200 maires réunis (sur 293) autour de Michel Mercier Une réunion à huis clos pour présenter les activités du département aux maires fraîchement élus de communes souvent très petites. Sur 293 communes, près des deux tiers avaient donc fait le déplacement. Le département met en oeuvre la politique sociale et de solidarité Le département est présent dans la plupart des cantons par l' intermédiaire des maisons du Rhône, dans lesquelles il développe sa politique essentiellement tournée vers la solidarité (logement social, RMI, personnes âgées, handicapés...). Très minoritaire depuis les dernières élections, le groupe de Michel Mercier, issu de l' ex UDF, a tout de même conservé la Présidence grâce à une alliance sans faille avec l' UMP. Mais les discussions de couloir vont

Conseil général du Rhône : une séance éclair pour définir les délégations

Michel Mercier a annoncé le vendredi 11 avril, au cours d' une séance éclair de trente minutes, les compétences des vice-présidents qui avaient été élus lors de la première session de l' Assemblée départementale. Les responsabilités antérieures sont donc reconduites : Dominique Perben reste en charge de la vie associative, Jean-Luc da Passano est toujours vice-président chargé de la voirie et des grands projets et Georges Barriol conserve les transports et le projet Leslys. Les autres délégations : - Dominique NACHURY Chargée de la Famille, de l’Enfance, de la Protection de la Jeunesse, de la Prévention spécialisée - Danielle CHUZEVILLE Chargée des Collèges, du Conseil général des jeunes, et du Schéma des enseignements artistiques - Albéric de LAVERNÉE Chargé de l’Insertion - François BARADUC Chargé des Personnes handicapées - Jean-Paul DELORME Chargé des Personnes âgées - Raymond DURAND Chargé des Sports et des Parcs départementaux - Bernard FIALAIRE Chargé de la

Dominique Perben organise à Lyon une rencontre Paris-Berlin

C'est en tant que député, vice président du groupe d' amitié France Allemagne de l' Assemblée Nationale, que Dominique Perben a organisé à Lyon le sixième colloque Paris/ Berlin. Des ministres, des ambassadeurs, des députés et sénateurs des deux pays et d' autres Etats européens étaient invités à débattre avec les directeurs d' Interpol, d' Europol et le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme Gilles de Kerchove entre autres, de "Sécurité collective et libertés individuelles". Une réunion organisée dans les locaux du Conseil Général du Rhône, dont Dominique Perben est le premier Vice Président. Etaient présents Jacques Géraut, le préfet de Région, Michel Mercier président du département, mais pas le nouveau maire de Lyon Gérard Collomb . Spectacles, matches, concerts : réservez vos billets en ligne avec notre partenaire France Billet

Quand le musée des confluences de Michel Mercier était sauvé par une loi Perben

Quelle est la teneur des relations entre Dominique Perben et Michel Mercier ? Le sénateur président du conseil général les a qualifiées récemment "d´amicales et cordiales". Le site internet Bakchich, dirigé par un ancien journaliste du canard Enchaîné, Nicolas Beau, donne lui une idée de la qualité de cette relation, qui a permis de " révolutionner le monde de l’assurance, via un tout petit amendement législatif" adopté en trois jours pendant les dernières vacances de noël. L´histoire remonte à la fin de l´année 2006 : "le pays ripaille ou s’apprête à réveillonner, écrit Bakchich, "mais au ministère du Transport et à l’Équipement (tenu par Dominique Perben à l´époque Ndlr), on continue à bûcher ferme. Ainsi de l’article de loi L. 243 – 9 ajouté au code des assurances, qui a bouleversé, certes discrètement en cette veille de réveillon, mais en profondeur, le régime français de l’assurance construction". "Une affaire rondement menée ! Qu’o

Le but de Michel Mercier : "avoir le plus d´élus locaux dans le Rhône" !

Sénateur du Rhône (Rhône-Alpes). Membre de la commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques de la Nation. Vice-Président de l' Observatoire de la Décentralisation. Président du Groupe Union centriste - UDF, Président du conseil général du Rhône, Michel Mercier est un poids lourd de la vie politique lyonnaise. Dans l´émission "Face à nous" de la chaîne Public Sénat, il revient sur les péripéties qui ont animé le MoDem et le renoncement d´Azouz Begag, ses relations "amicales" avec Dominique Perben et sa volonté de "garder le plus d´élus locaux dans le Rhône" (entendez : pas forcément dans la ville de Lyon !). A lire aussi les commentaires de Robert Marmoz, correspondant du NouvelObs à Lyon, sur son blog -

Begag comme Bayrou, se dérobe devant l´obstacle

Azouz Begag a retiré sa candidature à l'investiture du MoDem pour les prochaines municipales à Lyon, laissant à son rival Christophe Geourgeon le soin de conduire la liste du Mouvement. Alors qu´il était attendu à Lyon pour un débat devant les militants du MoDem, l´ex ministre a préféré se rendre sur le plateau de Michel Denisot sur Canal + pour assurer : "Dans la confusion où se trouve notre mouvement aujourd'hui, j'ai décidé de laisser à mon adversaire resté en lice le soin de conduire ce mouvement". Azouz Begag, on le sait, ne bénéficiait pas du soutien du sénateur Michel Mercier, président de la fédération UDF-MoDem du Rhône, président du conseil général et surtout grand argentier du parti. Mais avec sa popularité et le score réalisé aux dernières législatives (15% avec l'étiquette UDF-Modem), il était quasiment assuré du vote des militants, qui devait se dérouler le 6 décembre à bulletins secrets. Un obstacle au rapprochement MoDem/Ump A deux jou

Perben unit les droites lyonnaises

Chacun le sait, le résultat des élections municipales à Lyon se jouera certainement au centre. En celà la stratégie de Dominique Perben qui, après s´être allié avec le représentant lyonnais du Mouvement Pour la France Patrick Louis, annonce un accord avec Charles Millon, peut paraître incompréhensible. C´est oublier l´ancrage local de l´ex patron de l´UdF. Charles Millon représente le plus fort groupe d´opposition au socialiste Gérard Collomb, avec deux mairies d´arrondissements et un nombre important de conseillers clairement fidèles. Surtout, l´UdF qu´il a longtemps dirigée n´a aujourd´hui pas de conseiller élu dans la ville de Lyon et, depuis les dernières législatives pas de député non plus. Bayrou, combien de divisions ? Si l´on s´en tient à la célèbre phrase de Staline, le parti de François Bayrou ne représente rien aujourd´hui à Lyon, d´autant que malgré l´implication et le volontarisme des nouveaux militants (en voie de s´unir derrière Azzouz Begag), les élections canton

Lyon aura ses "primaires" démocrates !

François Bayrou était attendu comme le messie. Après le retrait de la course de l´ancienne présidente de la région Rhône-alpes Anne-marie Comparini, le MoDem ne s´est pas retrouvé orphelin. Il a au contraire dû faire face à un trop plein de candidatures, non seulement pour Lyon, mais aussi pour certaines villes voisines. On disait Michel Mercier débordé par sa base. Un temps disposé à "désigner" lui-même les candidats, le président du département a dû faire machine arrière face aux militants soucieux de plus de démocratie. Mais ceux -ci, anciens et nouveaux, n´arrivaient pas à se mettre d´accord sur une procédure de désignation. Tous attendaient donc la venue du "chef", qui n´a visiblement pas déçu et s´est préoccupé de trouver une sortie de crise acceptable pour tous les protagonistes. Selon la formule présentée par François Bayrou aux militants réunis à Villeurbanne, chaque postulant devra être parrainé par au moins 80 militants de la section locale du
Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Abonnez vous !


Nous écrire
Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance
- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .


Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile) :



Vous êtes le

ème
visiteur