Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé Queyranne
Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)






Video : la réaction de Jean Jack Queyranne aux mesures annoncées par le CIACT

Le Président de la Région Rhône-Alpes a réagi immédiatement aux mesures annoncées à Lyon par le Premier Ministre François Fillon au cours du Conseil Interministériel du 2 février.  Comme le Maire de Lyon (et Président du Grand Lyon) Gérard Collomb , il  regrette l'absence de concertation en ce qui concerne les aspects régionaux des projets annoncés. Au cours de l'après-midi, le Premier Ministre devait signer avec Michel Mercier une convention de restitution anticipée de la TVA sur les investissements effectués par le Conseil Général dans le cadre de son plan de relance (13M€ sur les 54 M€ investis par cette institution).   Lire aussi : un Conseil Interministériel d'Aménagement du territoire à Lyon - 

Commission Balladur, la Région fait un voeu !

Le 11 décembre dernier, Edouard Balladur, chargé par Nicolas Sarkozy d’élaborer des propositions de réforme, avait été l'invité de la Conférence Rhône-Alpes des Exécutifs (Présidents des Conseils Généraux, Maires des principales villes et Présidents des grandes agglomérations) pour échanger autour de ces questions. Dans le prolongement de cette rencontre, le Conseil Régional a utilisé un temps de la session pleinière à Charbonnières, pour organiser avec les conseillers régionaux un débat public sur l’avenir des collectivités territoriales. En introduction à ce débat, le Président de la Région Rhône-Alpes Jean Jack Queyranne a réaffirmé "la nécessité d’une réforme et de la mise en place d’un véritable "acte III de la décentralisation" consolidant le rôle des collectivités territoriales, et en particulier des Régions". "oui à une réforme territoriale, non à des manoeuvres politiciennes". Lors de ce débat, les groupes de la majorité (P

Les socialistes lyonnais sur la voie de l' unité

Gérard Collomb n' est pas isolé. C' est en gros le message qui ressort de la conférence de presse qui a rassemblé la plupart des ténors du Parti Socialiste ce lundi 29 septembre. Même si le ralliement à Ségolène Royal a fait grincer quelques dents, les socialistes sont pour la plupart d' accord sur une ligne : "il faut que le Congrès de Reims donne au parti une direction et un programme ; l'élection du secrétaire général viendra après". Quant à l' ex candidate à la Présidentielle, Gérard Collomb préfère parler de rassemblement sur des idées. "Elle nous a rejoint, c' est bien... les autres auraient pu en faire autant"... Entouré de Jean Jack Queyranne mais aussi de l'adjointe au maire de Vaulx en Velin Hélène Geoffroy ou encore de Thierry Philip , Jean louis Touraine et du maire de Mions Paul Serres, il a rappelé sa position : "il faut ouvrir les fenêtres ... si le parti socialiste veut gagner des élections nationales, il devra

Rentrée scolaire : les "politiques" inaugurent en rang serré

Pour marquer la rentrée scolaire, les responsables politiques vont "défiler en rang serré" dans les établissements qui ont fait l' objet de travaux ou d' opérations de réhabilitation durant l' été. Si la plupart des maires des communes ont engagé des travaux de peinture dans les écoles primaires, le conseil général a pour domaine de compétence les collèges tandis que le Conseil Régional finance les lycées. Réhabiter tous les collèges avant 2010 Engager la réhabilitation totale des collèges d’ici à 2010 , c' est le pari du département qui, depuis 2001 investit chaque année 50 M€ dans les collèges publics et privés du Rhône "afin d’en faire des lieux de savoir mais aussi d’apprentissage à la vie avec des actions éducatives qui contribuent à la réussite scolaire". En cette rentrée 2008, le président du Conseil général Michel MERCIER sera accompagné de Danielle CHUZEVILLE, vice-présidente chargée des Collèges pour visiter, en présence des

Régions : les "barons locaux" font leur mini-France

Ils s' appellent René Souchon, François Patriat, Jean-Paul Denanot, Martin Malvy, Jean-Jack Queyranne ou encore Georges Frêche et ils ont beaucoup de mal (à part le dernier !), à trouver une visibilité nationale. Les présidents des régions Auvergne, Bourgogne, Languedoc-Roussillon, Limousin, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes viennent de décider de se fédérer "pour coordonner leurs politiques en faveur du Massif Central" . Un an après la signature de la Convention interrégionale 2007-2013 à Vulcania, les six Présidents se sont retrouvés le mardi 26 août 2008 à Roanne (Loire) pour créer un Groupement d' Intérêt Public. Cette initiative traduit selon eux "la volonté de coordonner les politiques en faveur du développement du Massif Central autour de quatre objectifs : fédérer les actions communes engagées pour les six Régions sur le territoire du Massif Central, promouvoir la politique de Massif des six Régions concernées, sensibiliser et intervenir auprès des auto

Carte militaire : la Région Rhône-Alpes partagée entre soulagement et colère

Les nouvelles sont tombées en même temps, lors de la présentation du livre blanc de la défense nationale : d' un côté l’avenir de l’Ecole du Service de Santé des Armées de Lyon-Bron est assuré, voire conforté, de l' autre le 7ème bataillon des chasseurs alpins de Bourg- Saint-Maurice est supprimé. Santé : Regroupement des écoles de Bordeaux et Lyon Le Président de la Région, qui est aussi élu de Bron, s' est bien sûr montré satisfait du maintien de l' école de santé militaire dans sa commune. "Une décision de bon sens" selon Jean Jack Queyranne, qui ajoute que "le regroupement sur un seul site des étudiants de Bordeaux et Lyon est une décision de bon sens ! ". Jean-Jack QUEYRANNE y voit bien sûr le résultat de ses nombreuses "interventions auprès du ministre pour demander ce maintien". Il avait ainsi rappelé "l’intérêt pour les étudiants de pouvoir être formés à proximité d’un des premiers CHU de France, du pôle santé

Siège du Conseil Régional : la pose de la première pierre sur fond de polémique

Avec la pose de la première pierre le 9 juillet 2008, on peut dire que la Région Rhône-Alpes a mené tambour battant son projet de déménagement de Charbonnières vers le nouveau centre commercial et administratif de Lyon, dans le quartier de la Confluence. La polémique, inévitable, est venue des rangs de l' opposition qui critique le projet "pharaonique" du "palais" voulu par Jean Jack Queyranne. Pour couper court à cette discussion, le président de la Région a tenu à indiquer que le projet est "dans les clous". L’acquisition du terrain et sa mise aux normes a représenté un coût de 11,4 M€ H.T. Le coût prévisionnel de construction estimé en 2005 était de 96 millions d’euros H.T. Mais si il a fallu voter un "ajustement" de 24,4 millions d’euros H.T en 2007, c' est seulement pour "satisfaire à des améliorations apportées au projet par l’architecte, faire face aux évolutions réglementaires et s' adapter à l'évolution du coût

Le livre noir des régions socialistes attaque la gestion de J. Jack Queyranne

Depuis 2004, vingt des vingt-deux régions métropolitaines sont gérées par des présidents socialistes. La région Rhône-Alpes est dirigée par J.Jack Queyranne aujourd' hui sous le feu des critiques de l' opposition UMP. En 2005, à l'initiative de Roger Karoutchi, sénateur des Hauts-de-Seine et président du groupe UMP au conseil régional Ile-de-France, les présidents du groupe UMP de toutes ces régions françaises ont publié un bilan critique d'un an de gestion socialiste. Le premier bilan s’intitulait "Tout ce qu’on ne vous a pas dit sur la gestion socialiste des régions". Aujourd’hui, l' UMP "remet le couvert" avec un "livre noir". Selon le parti majoritaire (à l' assemblée) "après trois années de gestion socialiste, la situation des régions ne s’est pas améliorée, au contraire … : matraquage fiscal, explosion des dépenses de fonctionnement, de communication, saupoudrage des subventions aux associations, baisse des inv

Région : Yvon Deschamps remplace Najat Vallaud Belkacem

Rien à voir avec son homonyme, l' humoriste québecois. C'est un poids lourd de la politique lyonnaise, le très sérieux Yvon Deschamps que Jean-Jack Queyranne vient de nommer au poste de conseiller Régional délégué à la culture. Il remplacera à ce poste Najat Vallaud Belkacem, démissionaire pour cause de cumul des mandats. Yvon Deschamps, qui est membre de la Ligue des Droits de l' Homme et du Forum Citoyen, est aussi franc maçon et président de la chambre de commerce France-Israël… Adjoint aux finances de Gérard Collomb lors du précédent mandat, il vient de laisser cette place à un "symbole" de l' ouverture à droite du Maire de Lyon, Richard Brumm, mais il est resté conseiller d' arrondissement et conseiller communautaire (au grand Lyon). Yvon Deschamps, qui se définit comme un "naïf" en politique, a travaillé de longues années avec Jean Jack Queyranne lorsqu'ils étaient tous deux à Villeurbanne et qu' il occupait le poste de

Changement de mode de scrutin : le gouvernement à l' assaut des régions socialistes ?

La campagne des élections régionales s' annonce chaude ! Comme nous l' écrivions au mois d' avril dernier... les présidents de Régions s' inquiétaient d' un changement du mode de scrutin avant les élections qui doivent avoir lieu en 2010. Ils n' avaient pas tord, puisqu' un proche du Président de la République, le ministre de l'Immigration Brice Hortefeux, s'est montré dimanche favorable à cette réforme. Cette proposition arrive au moment où un autre proche de Nicolas Sarkozy, Roger Karoutchi, déjà auteur du Rapport d'information sur la décentralisation de la formation professionnelle et de l'apprentissage (Impressions), annonce la publication d' un "livre noir de la gestion des régions socialistes". Un scrutin à un tour "serait plus lisible, simple, compréhensible" "A titre personnel (...) je pense que le meilleur mode de scrutin pour l'avenir serait un mode de scrutin à un tour", a décl

Economies d' énergie, transports et grands chantiers au menu du Conseil Régional

Les 157 conseillers qui composent l'assemblée pleinière du Conseil Régional se sont réunis fi mai. Ils ont voté douze dossiers plus ou moins importants, dont le compte administratif, récapitulatif des recettes et des dépenses de l'année écoulée (un budget équilibré à 2,1 milliards d’euros!). Les nouvelles compétences liées à la décentralisation ont entraîné une augmentation de 25 millions d' Euros des dépenses, non compensées par l' Etat. Mais la région a aussi bénéficié de la hausse du tarif de l' essence avec une forte augmentation de ses entrées, liée à la flambée du prix de l' essence et à la la perception d' une partie de la TIPP (taxe sur les produits pétroliers). Un plan énergie pour les lycées Le plus gros dossier sur lequel doivent s' exprimer les élus régionaux est celui des économies d' énergie. Il s' agit d' avaliser un plan d' investissement dans les lycées. Ce plan financera des diagnostics énergétiques, la construction de

Régionales 2010 : Les régions se mobilisent contre les projets de réforme du mode de scrutin

Dans un entretien avec l'hebdomadaire l'Express, le Premier Ministre François Fillon a évoqué une éventuelle modification du mode de scrutin régional pour les prochaines élections de 2010. La réaction ne s' est pas faite attendre et la plupart des présidents de Conseils régionaux, en grande majorité de gauche, ont "réagi vivement" a toute idée de remise en cause d' un système qui fonctionne bien même si, pour nombre d' entre eux, il serait préférable pour une plus grande compréhension des électeurs, que le scrutin par liste soit organisé au niveau de la région et non plus département par département. Le mode de scrutin actuel permet de dégager des majorités stables Pourquoi revenir sur un mode de scrutin qui a donné une plus grande lisibilité à l' institution régionale et surtout permis de dégager des majorités stables ?, demande Alain Rousset , Président du Conseil Régional d' Aquitaine et de l' ARF (association des Régions de Franc

Conseil Régional : Najat Belkacem ne démissione pas !

Comme nous l' indiquions récemment, la loi sur le cumul des mandats implique la démission dans les trente jours de l' élu placé "en situation d’incompatibilité". Place aux femmes... C'est le cas pour la région Rhône-Alpes de plusieurs conseillers qui ont dores et déjà "remis leur mandat au Préfet". Ainsi Olivier Dussopt, Jacques Genest, Christophe Guilloteau, André Baretto seront remplacés dès la prochaine session qui débute le 10 avril par leurs successeurs sur leurs listes respectives. A la différence du Conseil général, fortement "masculinisé", ces démissions devraient permettre à au moins trois femmes, Michèle Vallet, Bernadette Bertrix et Danièle Dravier, de faire leur entrée dans l' assemblée régionale. Christiane Demontès à la Préfecture le 9 mars 2008 pour fêter son élection Et comme dans la loi, il est expressément indiqué qu' en cas de contestation, le délai de 30 jours prend effet "à compter de la

La gauche reprend toutes les grandes villes de Rhône-Alpes

Derrière le résultat des élections cantonales et municipales, c´est toute la carte régionale qui s´est teintée de rose ce week-end. Les villes de Saint Etienne et Valence ont basculé, celles de Chambéry et Grenoble sont restées à gauche. Avec le basculement dans l´Ain, c´est aussi la majorité des départements qui passent à gauche... Pour le président de la région, Jean Jack Queyranne, cette évolution est un gage d´une action plus concertée entre les villes et les institutions. Celà pourra se traduire par une accélération des politiques d´intégration en matière de transport par exemple. Le président de la région Rhône-Alpes en compagnie de Christiane Demontès qui a repris Saint -Fons (51,07% contre 48,93% au maire sortant Michel Denis Jean Jack Queyranne sur le plateau de SurfTV.fr à la préfecture du Rhône le 16 mars

L´enjeu européen s´invite dans le débat des municipales

Le Parti Socialiste vient d´annoncer qu'il refuse de voter lors du Congrès du 4 février 2008 visant à modifier la constitution pour adopter le "traité simplifié" de l´Europe. Concrètement, ce refus de vote va permettre l´adoption du fameux mini traité. Le mouvement "être citoyen" se mobilise à partir d´ un site internet pour "faire pression sur le PS afin d´ obtenir qu'il participe au vote en disant NON au Congrès du 4 février et permette ainsi aux citoyens de 'exprimer". Concrètement, il appelle les citoyens à faire pression sur leurs députés. Le grand Lyon est particulièrement concerné puisque quatre députés socialistes ont été élus aux dernières législatives à Lyon et Villeurbanne. Voici en 16 courtes séquences vidéo, l´explication par Raoul Marc Jennar, de ce "traité simplifié" et une indication selon lui, des enjeux du 4 février 2008 à Versailles. Le débat est ouvert : A voir en particulier : 01- Je suis un traité modific
Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Abonnez vous !


Nous écrire
Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance
- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .


Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile) :



Vous êtes le

ème
visiteur