Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé ump
Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)






Laurent Wauquiez, sauveur de la droite lyonnaise ?

La droite lyonnaise aurait-t-elle trouvé son mouton à cinq pattes ? D'après le mensuel Lyon People, expert en la matière, la rumeur court dans les salons parisiens d'une implication de plus en plus grande de l'actuel secrétaire d'Etat à l'emploi du gouvernement Fillon, Laurent Wauquiez, sur ses terres natales. Les arguments sont nombreux pour "pousser" le jeune maire du Puy en Velay à s'intéresser aux terres lyonnaises. Lyon People indique "qu'échaudé par la mésaventure Perben , l'UMP a bâti un profil de poste". Le futur candidat à la Mairie de Lyon doit être jeune, lyonnais et "non inféodé aux diverses coteries aux dagues si bien affutées" . Laurent Wauquiez présenterait tous les avantages du profil énoncé : à 34 ans aujourd'hui, il n'aura pas passé la quarantaine lors des prochaines élections municipales (2014). Diplômé de Normale Sup, agrégé d'histoire puis major de l'ENA, il aurait aussi l&

Le livre noir des régions socialistes attaque la gestion de J. Jack Queyranne

Depuis 2004, vingt des vingt-deux régions métropolitaines sont gérées par des présidents socialistes. La région Rhône-Alpes est dirigée par J.Jack Queyranne aujourd' hui sous le feu des critiques de l' opposition UMP. En 2005, à l'initiative de Roger Karoutchi, sénateur des Hauts-de-Seine et président du groupe UMP au conseil régional Ile-de-France, les présidents du groupe UMP de toutes ces régions françaises ont publié un bilan critique d'un an de gestion socialiste. Le premier bilan s’intitulait "Tout ce qu’on ne vous a pas dit sur la gestion socialiste des régions". Aujourd’hui, l' UMP "remet le couvert" avec un "livre noir". Selon le parti majoritaire (à l' assemblée) "après trois années de gestion socialiste, la situation des régions ne s’est pas améliorée, au contraire … : matraquage fiscal, explosion des dépenses de fonctionnement, de communication, saupoudrage des subventions aux associations, baisse des inv

Affaire des indemnités du Sytral : Les Verts demandent à Bernard Rivalta et Georges Barriol d' agir "avec élégance"

Les Verts, par la voix de Monique Cosson et de Pascale Bonnel-Chalier, réclament à Messieurs Bernard Rivalta (PS) et Georges Barriol (UmP)... d' agir avec "élégance et de rembourser spontanément les sommes dues, pour éviter de prolonger inutilement des procédures juridiques... dans une affaire désagréable" Un choix d'arrêt judicieux pour les webmasters du site internet du Sytral Des indemnités de 3200 euros mensuels Le tribunal administratif de Lyon a en effet annulé une décision du Sytral de décembre 2001 qui accordait une indemnité de 3 200 euros mensuels à son nouveau président Bernard Rivalta, ainsi qu'au premier vice-président Georges Barriol (UMP) . Un jugement qui "n' implique pas nécessairement" le remboursement Après la décision du tribunal administratif du 13 mai 2008 sur un recours déposé en 2005 , Les Verts espéraient que les élus en cause allaient rembourser rapidement les sommes indues. Mais le tribunal administratif , dans une cl

Les présidents de la Loire et du Rhône créent une commission

La bataille de la Région Rhône-Alpes est t' elle engagée ? Après la rencontre des exécutifs (pratiquement tous à gauche) organisée par Jean Jack Queyranne au siège de Charbonnières - lire ici -, ce sont les présidents de conseils généraux de droite, Michel Mercier pour le Rhône et Bernard Bonne pour la Loire, qui ont décidé de créer une commission mixte entre les deux départements. Prévue initialement le lundi 19 mai, cette réunion avait été reportée après que Michel Mercier ait été "convoqué" par Nicolas Sarkozy à l' Elysée. Les deux présidents de département ont annoncé qu' ils rechercheraient "des solutions communes dans le domaine du traitement des déchets, qui prennent en compte les recommandations du Grenelle de l’Environnement". Ils ont également décidé "d’organiser des rencontres régulières sur des sujets d’intérêts départementaux, en particulier dans le domaine social". Michel Mercier comme le docteur Bonne se disent favorables

Grand Lyon : Collomb ouvre l' exécutif de la communauté urbaine à l' UmP

Gérard Collomb s' était engagé à "ne pas dépasser le seuil des quarante vice-présidences" dans l' exécutif de la communauté urbaine. Ils seront finalement tout juste quarante vice-présidents du Grand Lyon, dont seize du Parti socialiste, cinq du Parti communiste (ou apparentés). Il y aura aussi quatre élus "issus de la société civile", deux Verts, quelques MoDem de gauche, de droite et du centre-centre (cinq), une pincée de petits maires indépendants du groupe Synergie (qui lui avaient permis de gagner la présidence lors de son premier mandat) . Et, cerise sur le gâteau, trois UmP et un élu radical valoisien, Jean Yves Calvel. Il faut noter que cette dernière "prise" pourrait provoquer des sueurs du côté du conseil général puisque la majorité départementale de Michel Mercier, comme nous l' avons déjà noté, ne tient actuellement qu' à un fil... radical. Les élus UmP qui ont franchi le rubicon sont Gilles Assi, 1er adjoint à Sainte-Fo

Gérard Collomb facilement réélu président du Grand Lyon

Le suspens n' aura pas duré longtemps. L' UMP a jeté l' éponge dès le premier tour et les 155 délégués* des communes avaient le choix entre Gérard Collomb et son ami Thierry Philip. Comme nous l' annonçait le nouveau secrétaire départemental de l' UMP Michel Forissier dès le soir du deuxième tour, il souhaite que le parti présidentiel ne se transforme pas "en RPR bis". Il veut "que les courants s' expriment" , ce qui laisse apparaître les divisions entre les membres de l' UmP sur la stratégie à adopter. Certains élus semblent avoir fait le choix de travailler avec Gérard Collomb. Mais cette ouverture ira t' elle jusqu'à leur faire accepter des postes de vice présidents du Grand Lyon ? Le maire de Lyon lui-même n' y est pas hostile, et Bernard Rivalta, président du groupe socialiste au département, a déjà fait des allusions publiques aux discussions en cours (lors de la première réunion du Conseil Général).

Photo : 200 maires du rhône réunis par Michel Mercier

Décidément, les photos de groupe sont à la mode ; celle-ci a été prise lors de la réunion des maires du Rhône organisée par le Président du Conseil général Michel Mercier le jeudi 17 avril. 200 maires réunis (sur 293) autour de Michel Mercier Une réunion à huis clos pour présenter les activités du département aux maires fraîchement élus de communes souvent très petites. Sur 293 communes, près des deux tiers avaient donc fait le déplacement. Le département met en oeuvre la politique sociale et de solidarité Le département est présent dans la plupart des cantons par l' intermédiaire des maisons du Rhône, dans lesquelles il développe sa politique essentiellement tournée vers la solidarité (logement social, RMI, personnes âgées, handicapés...). Très minoritaire depuis les dernières élections, le groupe de Michel Mercier, issu de l' ex UDF, a tout de même conservé la Présidence grâce à une alliance sans faille avec l' UMP. Mais les discussions de couloir vont

Lyon : les résultats définitifs du premier tour

Vous retrouverez les résultats pour la ville de Lyon sur cette même page tout au long des soirées électorales des dimanche 9 et 16 mars 2008 avec les réactions des candidats sur le plateau de SurfTV dans les salons de la préfecture du Rhône... Pour les résultats des communes du Grand Lyon, nous vous invitons à vous rendre ici. Collomb, sur un plateau (cliquer ici pour voir la vidéo) A Lyon, en gagnant dès le premier tour les 1er, 3ème, 5ème, 7ème, 8ème et 9ème arrondissements, Gérard Collomb est assuré de retrouver sa place. Dans le 4ème, Dominique Bolliet, maire sortant, rate la marche pour être élu dès le premier tour pour seulement 70 voix. Un "faux pas" qu' il doit au très bon score des listes AUDACES, qui frisent les 15% sur certains bureaux de vote (école du Commandant Arnaud par exemple). Dans le sixième arrondissement, le ballotage reste favorable à la droite mais ce sont les électeurs du MoDem, avec 7,70 %, qui feront la différence au second t

Vénissieux : le tribunal administratif revalide la liste UMP de Christophe Girard !

Sac de noeud à Vénissieux. On se souvient que la préfecture avait retoqué la liste UmP du fait de la domiciliation d´un des membres dans un garage, pour lequel il n´avait pas demandé de changement d´affectation. Le récépissé définitif de la liste a été envoyé par la poste. Mais, suite à une erreur de procédure administrative, les services du Préfet ont envoyé le récépissé définitif de la liste au domicile de son représentant, Christophe Girard. Hors, selon Maître Alexandre Varaut, Avocat du Barreau de Paris, représentant de Christophe Girard, " seul le refus de délivrance de ce récépissé peut donner lieu à une contestation organisée par l’article L265 du Code Electoral". S’il en était autrement, les préfets pourraient pour des motifs qui leur seraient propres et dans des délais qu’ils inventeraient eux-mêmes choisir de conserver ou d’écarter des candidatures sans aucun contrôle du Tribunal. Le Tribunal administratif a décidé en référé Munis du précieux d

Terreaux-Croix Rousse : Elisabeth Levy présente sa liste et ses projets

C´est dans un bar de la rue longue, entre saone et rhône, que Dominique Perben et Elisabeth Levy ont donné rendez vous aux lyonnais pour une présentation de la liste du premier arrondissement. Une assistance studieuse, plutôt âgée et de type "profession libérale" a donc pris place au comptoir. Sur scène, Dominique Perben, visiblement fatigué par la campagne, a d´abord salué la tête de liste Elisabeth Levy en rappelant la visite de Jean Louis Borloo. Le ministre de la ville était selon lui "passé voir sa copine" dans l´après midi. Elisabeth Levy est en effet membre du Parti Radical, faisant figure de représentante de l´aile gauche dans les listes du candidat. "La ville doit être accueillante à l´enfant et à l´adolescent". Très en verve, le candidat de l´UMP a détaillé une nouvelle fois son projet pour Lyon, revenant longuement sur les problèmes de stationnement et sur la place de la voiture dans la ville. "Notre projet est réfléch

Dominique Perben a présenté ses listes

Le candidat de l´Ump Dominique Perben a présenté ses listes ce dimanche 3 février. C´est sur la place Bellecour, dos à la basilique de Fourvière, qu´un podium avait été dressé pour les photographes. Les 221 candidats des listes de Dominique Perben pour les élections municipales à Lyon ont participé à la photo de famille puis, par petits groupes, aux photos arrondissement par arrondissement. Une ambiance décontractée avec une volonté de maîtriser la communication, traduite en particulier par les nombreux membres de l´équipe badgés "PerbenTV". Pour l´information, on n´est jamais si bien servi que par soi-même ! Des ralliements et des absents On notera dans ces listes une volonté de respecter la parité hommes femmes, l´arrivée d´ anciens candidats du MoDem, l´ouverture très "sarkozienne" à d´autres sensibilités, comme celle de l´ancien socialiste André Vianès. L´absence d´Erick Roux de Bézieux ; l´ex conseiller milloniste du sixième arrondissement (en charge du s

MoDem : A Lyon un partout, la balle au centre !

Comme on s´y attendait depuis plusieurs mois, le candidat officiel du MoDem lyonnais, Christophe Geourjon, a officialisé samedi son ralliement à la candidature de Dominique Perben. Au terme de cet accord, la liste de droite devrait présenter Bernadette Bertrix, conseillère communautaire UDF, favorable depuis le départ à cette alliance, dans le 6e arrondissement. Fouziya Bouzerda, partirait dans le 3e et Christophe Geourjon, le "leader", dans le 8e arrondissement. Dans le même temps, Michel Mercier annonçait sa démission de la présidence du mouvement à Lyon. Mais là où les choses se compliquent, c´est quand on apprend en même temps que certains centristes, refusant le spectre trop large des alliances à droite de Dominique Perben, ont décidé de partir avec... Gérard Collomb. C´est le cas d' Anne-Sophie Condemine, conseillère régionale UDF et adversaire de Perben aux dernières législatives. Selon le journal Libération, elle a appelé elle même le bureau de LibeLyon le sa

Begag comme Bayrou, se dérobe devant l´obstacle

Azouz Begag a retiré sa candidature à l'investiture du MoDem pour les prochaines municipales à Lyon, laissant à son rival Christophe Geourgeon le soin de conduire la liste du Mouvement. Alors qu´il était attendu à Lyon pour un débat devant les militants du MoDem, l´ex ministre a préféré se rendre sur le plateau de Michel Denisot sur Canal + pour assurer : "Dans la confusion où se trouve notre mouvement aujourd'hui, j'ai décidé de laisser à mon adversaire resté en lice le soin de conduire ce mouvement". Azouz Begag, on le sait, ne bénéficiait pas du soutien du sénateur Michel Mercier, président de la fédération UDF-MoDem du Rhône, président du conseil général et surtout grand argentier du parti. Mais avec sa popularité et le score réalisé aux dernières législatives (15% avec l'étiquette UDF-Modem), il était quasiment assuré du vote des militants, qui devait se dérouler le 6 décembre à bulletins secrets. Un obstacle au rapprochement MoDem/Ump A deux jou
Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Abonnez vous !


Nous écrire
Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance
- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .


Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile) :



Vous êtes le

ème
visiteur