Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé ps
Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)






Tribune libre : "Les militants socialistes exigent d'abord le changement"

« Les militants socialistes ont choisi Ségolène Royal pour mener le changement. » Tel est le message très clair que les militants socialistes nous ont adressé en dessinant une vraie majorité pour diriger leur parti, celle des rénovateurs dans leur diversité. Avec un leader pour mener le changement, rassembler les tenants des différentes motions et synthétiser leurs propositions: Ségolène Royal. Dès lors qu'on s'accorde sur cette analyse, il faut considérer le choix des militants socialistes comme sans appel, et le respecter pleinement. Il faut que tout le monde, sans exception, travaille désormais dans ce sens:celui de la rénovation en profondeur de l'appareil et du fonctionnement du Parti socialiste. Rénovation avec la plus « atypique » des candidates qui arrive en tête, rénovation avec le plus jeune des candidats qui fait un score remarquable, rénovation encore avec les grands élus locaux en responsabilité dans les territoires mais qui étaient jusqu'alors oub

La ligne claire : troisième partie du projet présenté par Gérard Collomb

Diversifier les différentes formes de l’entreprise Il n’existe pas qu’une seule forme d’entreprise. Les socialistes se doivent d’en populariser tous les types et en particulier de porter une attention plus grande au développement de l’économie sociale et solidaire dont certaines réalisations ont fait leur preuve (dans la banque et l’assurance) et dont le champ mériterait d’être élargi. Là aussi des liens sont possibles avec les homologues de ces structures en Europe et même aux Etats-Unis. Ces réalisations sont peu médiatisées. A nous de les populariser et de les développer dans un projet économique tenant compte du capital humain, loin des excès du tout financier. Il y a là matière à un projet de société différent. Enfin, la France a été capable, dans le passé, d’impulser de grands projets, il faut y revenir. Les sujets ne manquent pas qui peuvent tourner autour de l’environnement, de l’eau, de l’agriculture, des transports de demain. Des appels à propositions devraient être lanc

La ligne claire : dernière partie du projet présenté par Gérard Collomb

La prise en compte du fait urbain Pour réussir, ces politiques doivent être massives et nécessitent que l’Etat y consacre des moyens. Or depuis les lois DEFFERRE sur la décentralisation et la loi CHEVENEMENT sur l’intercommunalité, le fait urbain a été superbement ignoré. La loi RAFFARIN par exemple ne l’a abordé que sous l’angle de la prise de compétence de l’aide à la pierre. C’est pourtant nos villes qui concentrent aujourd’hui la majorité des habitants de notre pays. C’est dans nos villes que se concentrent la production de richesse mais aussi la précarité. Nous prenons en compte au niveau local et la mutation de notre tissu économique pour le rendre plus compétitif et lutter dans le même temps contre les inégalités. En fait, nous craignons que l’Etat français n’ait pas compris que la mondialisation n’abolit pas la géographie. Les entreprises s’affranchissent des Etats mais elles sont liées à des territoires. Aujourd’hui toute la planète est en voie de réorganisation auto

La ligne claire : suite du projet présenté par Gérard Collomb

Un monde Nouveau Car c’est bien un monde nouveau dans lequel nous vivons aujourd’hui, un monde qui n’a plus qu’un rapport lointain avec celui dans lequel nous avons vécu jusque dans les années 70-80. Il a connu en effet trois grands chocs qui l’ont totalement transformé : - Des révolutions scientifiques : nouvelles technologies de l’information et des communications, bio et nanotechnologies nous ont fait rentrer dans un nouveau format historique qui a bouleversé l’ensemble de nos repères à l’espace, au temps et même au vivant : avec une accélération induite par les NTIC dans tous les autres champs de la science, avec un rétrécissement de l’espace qui fait que nous vivons aujourd’hui dans un seul et même monde, avec un changement de la nature même du vivant permis par les manipulations génétiques. - Une globalisation dans laquelle de nouvelles forces sont apparues : avec des multinationales qui ont dépassé les états et déployé leur projet économique au niveau du monde entier

La ligne claire : le texte du projet présenté par Gérard Collomb

On connaît enfin le texte du projet de contribution "La ligne claire" présenté par Gérard Collomb. Des modifications sont encore susceptibles d'être apportées par les signataires à ce texte jusqu'à son dépôt officiel. Voici le texte : L'urgence de notre congrès : faire surgir une pensée réformiste. Si nous nous sommes rassemblés pour écrire cette proposition, c’est que le Congrès de Reims nous semble démarrer sous de mauvais auspices. Ce Parti, nous l’aimons. Nous voulons qu’il gagne ! Pour cela, il faut fédérer, rassembler, réfléchir ensemble, c’est pourquoi, rien ne serait pire que de nous engager, quatre ans à l’avance dans un combat qui n’aurait d’autre objet que de pré-désigner notre candidat. D’abord, pour garantir le bon déroulé du congrès : les manœuvres d’appareil risqueraient fort de l’emporter sur le débat d’idées. Ensuite parce que, pendant quatre ans, le PS courrait le risque de s’autodétruire dans un combat de personnes alors qu’aujourd

Jean Louis Touraine prend la présidence de Lyon Parc Auto

Premier Adjoint au Maire de Lyon, Jean-Louis Touraine a été élu vendredi 6 juin, Président du Comité d’Administration de Lyon Parc Auto. Actuellement député de la 3ème circonscription du Rhône (depuis 2007), Jean Louis Touraine est aussi Premier Adjoint au Maire de Lyon, chargé de la sécurité publique, des déplacements, des relations avec les mairies d'arrondissements. Il est aussi conseiller communautaire au Grand Lyon. Né le 8 octobre 1945 à Lyon, Jean-Louis Touraine est Professeur de Médecine ; il a été élu Conseiller Municipal de Lyon en 1989 puis remporté les élections de 1995 dans le huitième arrondissement, devenant Maire de cet arrondissement . Jean- Louis Touraine était déjà au Conseil d’Administration de Lyon Parc Auto depuis 2001 ; il est aussi membre du bureau exécutif du SYTRAL (Syndicat des Transports en Communs Lyonnais). Lyon Parc Auto Inventeur "de nouveaux parcs de stationnement urbains", souvent très beaux jusqu'à en devenir un lieu de visite to

Affaire des indemnités du Sytral : Les Verts demandent à Bernard Rivalta et Georges Barriol d' agir "avec élégance"

Les Verts, par la voix de Monique Cosson et de Pascale Bonnel-Chalier, réclament à Messieurs Bernard Rivalta (PS) et Georges Barriol (UmP)... d' agir avec "élégance et de rembourser spontanément les sommes dues, pour éviter de prolonger inutilement des procédures juridiques... dans une affaire désagréable" Un choix d'arrêt judicieux pour les webmasters du site internet du Sytral Des indemnités de 3200 euros mensuels Le tribunal administratif de Lyon a en effet annulé une décision du Sytral de décembre 2001 qui accordait une indemnité de 3 200 euros mensuels à son nouveau président Bernard Rivalta, ainsi qu'au premier vice-président Georges Barriol (UMP) . Un jugement qui "n' implique pas nécessairement" le remboursement Après la décision du tribunal administratif du 13 mai 2008 sur un recours déposé en 2005 , Les Verts espéraient que les élus en cause allaient rembourser rapidement les sommes indues. Mais le tribunal administratif , dans une cl

Délégations des vice-présidents : Gérard Collomb "verdit" l' action du Grand Lyon

Gérard collomb a rendu publique le 9 mai la liste des délégations de ses vice-présidents à la communauté urbaine du Grand Lyon. Compte tenu du nombre important de postes (quarante vice présidents, un record !), celà aurait pu donner l' image d' une armée mexicaine : beaucoup de chefs et peu de troupes. Le président du Grand Lyon s' en est sorti en créant des "pôles" d' actions et de compétences qui devraient donner plus de visibilité et de cohérence à l' organisation de la collectivité. L' environnement devient une priorité stratégique L' une des nouveautés est la création d'une "mission développement durable" et d' une mission "stratégie métropolitaine". Avec entre autres Michel Reppelin, chargé des politiques publiques et de la prise en compte du Développement durable dans les projets, de l'Agenda 21, et de la qualité de l'air. Dans sa politique le Grand Lyon cherchera par ailleurs à marquer

Grand Lyon : Collomb ouvre l' exécutif de la communauté urbaine à l' UmP

Gérard Collomb s' était engagé à "ne pas dépasser le seuil des quarante vice-présidences" dans l' exécutif de la communauté urbaine. Ils seront finalement tout juste quarante vice-présidents du Grand Lyon, dont seize du Parti socialiste, cinq du Parti communiste (ou apparentés). Il y aura aussi quatre élus "issus de la société civile", deux Verts, quelques MoDem de gauche, de droite et du centre-centre (cinq), une pincée de petits maires indépendants du groupe Synergie (qui lui avaient permis de gagner la présidence lors de son premier mandat) . Et, cerise sur le gâteau, trois UmP et un élu radical valoisien, Jean Yves Calvel. Il faut noter que cette dernière "prise" pourrait provoquer des sueurs du côté du conseil général puisque la majorité départementale de Michel Mercier, comme nous l' avons déjà noté, ne tient actuellement qu' à un fil... radical. Les élus UmP qui ont franchi le rubicon sont Gilles Assi, 1er adjoint à Sainte-Fo
Actuellement sur LYFtvNews :

Vidéos les plus populaires :

La playlist Music & News :

L'actu. des chaînes francophones :

Abonnez vous !


Nous écrire
Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance
- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .


Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile) :



Vous êtes le

ème
visiteur