Accéder au contenu principal

Le livre noir des régions socialistes attaque la gestion de J. Jack Queyranne


Depuis 2004, vingt des vingt-deux régions métropolitaines sont gérées par des présidents socialistes. La région Rhône-Alpes est dirigée par J.Jack Queyranne aujourd' hui sous le feu des critiques de l' opposition UMP.

En 2005, à l'initiative de Roger Karoutchi, sénateur des Hauts-de-Seine et président du groupe UMP au conseil régional Ile-de-France, les présidents du groupe UMP de toutes ces régions françaises ont publié un bilan critique d'un an de gestion socialiste. Le premier bilan s’intitulait "Tout ce qu’on ne vous a pas dit sur la gestion socialiste des régions".
Aujourd’hui, l' UMP "remet le couvert" avec un "livre noir". Selon le parti majoritaire (à l' assemblée) "après trois années de gestion socialiste, la situation des régions ne s’est pas améliorée, au contraire … : matraquage fiscal, explosion des dépenses de fonctionnement, de communication, saupoudrage des subventions aux associations, baisse des investissements …"
L' aide aux radios associatives pour assurer la Propagande
Pour Jean Claude Carle, Sénateur de Haute Savoie et président du groupe UMP à la Région Rhône-Alpes, les socialistes de toutes les régions ont appliqué le même programme d' augmentation des dépenses et des impôts. "Sous couvert d' aide aux radios associatives, la Région étend sa propagande aux radios locales "favorisant le fait régional", s' indigne Monsieur Carle. Mais pour Danielle Noir, l' épouse de l' ancien maire de Lyon, elle même conseillère régionale, "cette aide est une opération grossière et politique qui est en réalité une instrumentalisation des radios associatives". Selon le groupe UMP, "dans cet excès de propagande, Monsieur Queyranne oublie d' indiquer qu' il a augmenté la fiscalité de 23,5%". "A cette augmentation vient s' ajouter le doublement de l' emprunt, le triplement de la dette et le quadruplement des frais financiers, sans parler des 50% d' augmentation sur la carte grise".
Les Régions pallient le désengagement de l' Etat ?
Il est vrai que Jean Jack Queyranne ne manque jamais une occasion d' indiquer que l'Etat ne transfère pas suffisament d' argent au regard des nouvelles compétences transmises aux Régions dans le cadre de la décentralisation. "C' est un mensonge, s' insurge le président du groupe UMP, qui indique que les crédits de l' Etat augmenteront de 30 Millions d' Euros cette année".
Des logos qui ne passent pas
Le livre noir rappelle le coût du changement de logo de la région Rhône-Alpes : 73000 Euros de charte graphique, 850000 Euros de campagne d' information, 750000 Euros pour les adhésifs sur les TER, lancement d' un appel d' offre de 250000 à 1000000 Euros HT pour la dépose de l' ancien logo et repose du nouveau sur les établissements de formation, et enfin tout dernièrement appel d' offre d'environ 825000 Euros pour la pose d' adhésifs sur les bus en direction de l' aéroport...
Une charge contre les dépenses de "train de vie"
Selon les élus UMP, le train de vie de l' exécutif a augmenté de 18 Millions d' Euros (+30%) depuis 2004. Ils pensent que le futur "palais" de la Région à la Confluence coûtera entre 150 et 200 Millions d' Euros (au lieu des 90 annoncés) et rappellent entre autres que les Vice-Présidents de Jean Jack Queyranne voyagent beaucoup. L' élu Vert Jean-Philippe Bayon a selon eux pratiquement couvert la distance de la Terre à la Lune en deux ans, soit 248000 kms, 30 voyages dans 16 pays différents.
Les prochaines élections régionales se dérouleront en 2009 . La campagne s' annonce radieuse !