Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Tribune libre : "Villeurbanne n'appliquera pas le Service minimum"

" Villeurbanne n’appliquera pas le service minimum d’accueil pendant la grève du 23 octobre. Pourquoi ? Parce que la loi Darcos votée cet été sans concertation est inapplicable. 

L’Etat s’est défaussé de sa mission sur les collectivités locales sans mesurer les contraintes d’organisation, de sécurité et de responsabilités. Les communes ne peuvent improviser des "garderies" dans les écoles. L’école est un lieu d'apprentissage dont la compétence appartient à l’État. L'État ne peut pas demander aux villes de le remplacer au pied levé quand il supprime par ailleurs des milliers de postes dans l’Education nationale et qu’il ne remplace pas les enseignants absents. Laisser croire qu’une ville comme Villeurbanne peut organiser au débotté un accueil de qualité pour ses quelque 12 000 élèves est totalement démagogique. 

Le gouvernement fait l’impasse sur la sécurité des enfants et sur ses responsabilités. La seule aptitude requise pour les encadrants occasionnels est de ne pas figurer sur le fichier national des auteurs d’infractions sexuelles et de violences ! Les maires des grandes villes de l’agglomération lyonnaise, dans leur grande majorité, ont indiqué à l’Inspection académique qu’ils ne donneraient pas suite à sa demande de liste d'encadrants potentiels et qu'ils n'étaient pas en mesure d'organiser un service d'accueil.

C'est parce que nous refusons de faire courir le moindre risque aux enfants que nous ne mettrons pas en œuvre le service minimum. "
Jean Paul Bret
 Maire de Villeurbanne
Vice-Président du Grand Lyon

Photo : au Grand Lyon, JP Bret (PS) et son concurrent lors des dernières élections municipales, Henri Chabert (UmP)

LYon-Politique.fr est un site de

Commentaires

  1. Anonyme14.11.08

    La réponse de l'UmP Villeurbanne :
    Le maire de Villeurbanne et son adjoint à l’Education ont donc décidé de ne pas respecter la loi de la République !

    Le service minimum d’accueil dans les écoles est une des mesures phares de la loi de Xavier Darcos du 20 août 2008, qui accorde le droit pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires d’être accueillis dans leur école y compris les jours de grève.
    L’accueil des enfants durant le temps scolaire n’est pas un simple service qui peut être offert aux familles, c’est un DROIT qui doit pouvoir s’exercer de façon permanente et immédiate.
    Il est étonnant que cette mesure sociale ne soit pas comprise par une municipalité socialiste. Car c’est bien aux familles que revient le soin de trouver, lors d’un mouvement de grève, souvent dans l’urgence, une solution de garde pour les enfants. Cette situation pèse particulièrement sur les familles les plus modestes et pénalise notamment les foyers monoparentaux entrainant des interruptions forcées de l’activité professionnelle, parfois sans solde, avec des conséquences durables avec leur employeur.
    M. le maire parle de difficultés techniques et de problèmes de sécurité pour mettre en place de dispositif. Comment Gérard Collomb maire socialiste de Lyon a-t-il réussi avec des écoles et des enfants scolarisés en plus grand nombre ?

    C’est en réalité par choix idéologique et politicien que le maire n’assurera pas jeudi 23 octobre 2008 le service minimum d’accueil dans les écoles de Villeurbanne à l’encontre de l’intérêt des enfants et de leur famille.


    Régis LACOSTE
    Délégué UMP de la 6ème circonscription et conseiller municipal de Villeurbanne

    Jean-Paul REGNAULT
    Porte-parole Education

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés :


 Abonnez vous !

Vous êtes le

ème
visiteur