Accéder au contenu principal

Au Conseil Général : la recherche, la santé et... le Beaujolais

Le Conseil général du Rhône s’est réuni de nouveau en séance publique ce vendredi 19 décembre 2008 à l’Hôtel du département.

Pour le Beaujolais, l’Assemblée départementale a voté 62 nouvelles aides (un total de 257 296 €) pour l'arrachage de vignes correspondant à 69, 54 hectares. A ce jour, 1382 demandes d’aides à l’arrachage ont été acceptées, correspondant à près de 1734, 5 hectares pour un coût total de 6, 418 M€. Des aides qui viennent s'ajouter à d'autres financements pour la restructuration, la communication et la mise en réseau des viticulteurs du Beaujolais (voir le récent article de LYon-Actualités).

Environnement : 20 000 € pour le financement d'une étude.
En ce qui concerne l'énergie et le développement durable, le Département s’engage aux côtés de la Chambre d’Agriculture dans une étude sur "l’impact des pratiques agricoles sur l’environnement". L’étude concernera 30 fermes représentatives des cinq productions principales du Rhône. Les résultats devraient permettre aux exploitants "de réduire leur consommation d’énergie, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’utiliser davantage les énergies renouvelables". le coût global de cette étude s'élève à 28 500 €.

Des engagements pour la recherche et l'enseignement supérieur

Pour "renforcer le positionnement du département du Rhône comme grand centre européen à vocation mondiale", le Conseil Général a décidé de financer la création du pôle universitaire lyonnais à hauteur de 24,405 millions d’euros. Des crédits qui s’ajoutent à ceux engagés pour la réhabilitation et l’extension de l’IUFM sur le site du Clos. Concrètement, l'institution participera à la construction d’un centre de ressources informatiques pour l’Ecole Centrale de Lyon, d’un amphithéâtre de 240 places à l’IEP (Institut d'Etudes Politiques) et à l’augmentation de la capacité d’accueil du centre Universitaire des quais par la construction d’un ensemble de bâtiments sur le terrain laissé libre par l’hôpital dans le 7ème arrondissement .

La recherche embryonnaire et les neurosciences

En ce qui concerne la Recherche, le département aura la maîtrise d'ouvrage de la Construction de l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Lyon, IGFL. Créé en janvier 2007, ce centre de recherche sur la biologie de la reproduction, le développement embryonnaire et post-embryonnaire et le développement du système nerveux rassemble de nombreux scientifiques qui seront à terme regroupés sur le site de l'ENS (Ecole Normale Supérieure) à Lyon.
La mise en place du projet Neurocampus situé dans deux bâtiments à réhabiliter du Centre hospitalier du Vinatier a aussi été votée par les Conseillers Généraux, avec pour objectif de regrouper toutes les forces de recherche en neurosciences, neurologie et psychiatrie.


Une action sociale du département en direction des jeunes majeurs (qui ne touchent pas le RMI)

Sur la politique de l'enfance, le Département a décidé d'affirmer sa volonté d’aider les jeunes majeurs en élargissant les conditions du contrat social « aux jeunes non connus pendant leur minorité par un service social » et en augmentant l’aide financière qui peut y être associée.

Le contrat social que signe un jeune majeur (entre 18 et 21 ans) et un représentant du Président du Conseil Général au sein d’une Maison du Rhône, permet de l’accompagner vers l’autonomie. Les travailleurs sociaux aideront les bénéficiaires dans leurs démarches de recherche d’une formation, d’un emploi et d’un logement. Le contrat définit ces engagements mais également les modalités d’application (coût, durée, moyens mis en œuvre, modalités d’évaluation).
Le contrat social pourra durer 6 mois et être renouvelé une fois. Il est désormais étendu aux jeunes mères isolées, âgées de 18 à 21 ans, dont l’enfant a moins de 3 ans. Il permettra un accompagnement sur un plan éducatif, indépendamment des autres aides publiques. L’aide financière mensuelle qui peut être associée au contrat social passera d’un montant de 465 à 500 €.En 2007, 613 jeunes ont signé un contrat jeune majeur avec le Département dont 377 étaient hébergés dans des structures en partie financées par le Département.

Un prix "Christiane Bernardin" pour la Recherche contre le cancer

Enfin dans les domaines de la santé et de la solidarité, les conseillers généraux ont décidé de la création d'un prix de la recherche contre le Cancer. Ce prix triennal doté de 45000 Euros récompensera une équipe de recherche ou un jeune chercheur. Il portera le nom de « Prix Bernardin », en hommage Christiane Bernardin, conseillère générale du canton de Tassin-la-Demi-Lune décédée cette année à la suite d’un cancer foudroyant.
Une autre subvention a été attribuée à l’association Triangle Humanitaire (basée à Villeurbanne) pour ses actions internationales menées au Burkina Faso. Cette action s’inscrit dans le projet du Conseil Général des Jeunes qui désire établir des contacts étroits avec de jeunes burkinabés, la La commission solidarité internationale souhaitant quant à elle, réaliser un DVD pour sensibiliser les jeunes du Département à l’aide internationale.