Accéder au contenu principal

Le Conseil général aidera le "Beaujolais Vert" et la culture

Plus une session du Conseil général du Rhône sans qu'une nouvelle aide au Beaujolais ne soit votée. Le 24 avril 2009, c'est le nouveau programme de développement rural, Approche LEADER 2007-2013 qui a retenu l'attention des conseillers .
Ce programme européen fait suite au précédent programme LEADER+ pour la période 2000-2006 qui a permis "d’aider 140 territoires porteurs d’une stratégie de développement organisés autour d’un thème fédérateur".
431 459€ pour le beaujolais vert
Le projet du Beaujolais vert, retenu et validé fin 2008, s’organise autour d’une "charte de territoire dont l’objectif affiché est de devenir dès 2015 un éco-territoire". Regroupant tous les acteurs locaux et publics, le projet vise à maîtriser l’énergie et valoriser les ressources naturelles ainsi qu’à dynamiser les savoir-faire particuliers du Beaujolais vert (bois, textile et éco-habitat). Avec un montant prévisionnel de 3,537 M€ pour la durée du programme (2009-2015), le Département, sollicité par la communauté de communes du pays d’Amplepuis-Thizy porteur du projet, a décidé de participer au financement du programme sous forme d’une aide départementale de 431 459€. Cette aide est selon le conseil général "équivalente aux participations prévisionnelles annoncées par les quatre communautés de communes concernées" (Communautés de communes du Haut-Beaujolais, de la Haute Vallée d’Azergues, du pays d’Amplepuis Thizy et du pays de Tarare). Elle s'ajoutera aux 1 600 M€ alloués au programme par le Fond européen agricole pour le développement rural (FEADER).
La diffusion culturelle regroupée sous le sigle "Rhône en scène".
Les conseillers généraux ont par ailleurs décidé d'accentuer leur politique en faveur de la diffusion culturelle. Les "Saisons musicales du Rhône", devenues en 1998 Saisons culturelles du Rhône, aident les communes éloignées des centres artistique à organiser des spectacles (musique, danse, théâtre…) par le biais de subventions tout au long de l’année. Dans le but d’amplifier et de rendre encore plus visible cette décentralisation culturelle qui représente au budget un effort financier de plus de 700 000 € , le Département a décidé de regrouper toutes ces actions sous un nouveau concept désormais intitulé "Rhône en scène".
Rhône en scène s’organise autour de trois axes :
- un partenariat avec des grandes scènes lyonnaises pour exporter un nombre déterminé de représentations dans le reste du Département,
- une programmation à la carte offrant la possibilité pour les communes de moins de 12 000 habitants qui n’hébergent pas de centre culturel subventionné par le Département, de faire venir jusqu’à elles des spectacles réunis parmi une liste de 15 propositions
- un partenariat avec l’Orchestre du conservatoire à rayonnement régional de Lyon pour l’organisation de concerts à raison de six représentations externes par saison.
La programmation des spectacles sera mise en ligne sur le site internet du Département. De plus, Rhône en scène proposera en complément des expositions organisées par la médiathèque départementale ainsi que trois propositions d’événements issus du musée des Confluences (Parure africaine, Animaux bizarre et Paysages de sciences) qui pourront se déplacer à travers le Département.
A propos du Musée des Confluences, sa construction se transforme en arlésienne du nouveau mandat de Michel Mercier. Après les déboires techniques et l'arrêt du chantier, le Président du Conseil général a annoncé qu'un nouvel appel d'offre allait être lancé dès la fin du mois d'avril. Les entreprises auront quelques semaines pour présenter leurs devis et "nous verrons le 24 juillet si on peut y aller ou non", a indiqué le Président.
Activités hors les murs
Dans l’attente de son ouverture prochaine, le musée des Confluences poursuit donc ses activités de partenariats et d’actions hors les murs, qui ont été approuvés par l’assemblée départementale. A l’occasion de la prochaine édition de "Paroles d’autochtones" qui sera organisée en collaboration avec le bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme et l’association Survival International, l’assemblée a approuvé la réalisation d’un film documentaire retraçant l’événement, dont l’objectif est chaque année de valoriser les peuples autochtones en donnant la parole à chacun de leurs représentants.

Les conseillers généraux ont également approuvé l’établissement de conventions de partenariats avec le Centre Hospitalier Saint Joseph – Saint Luc, la Fondation Léa et Napoléon Bullukian, l’IUFM, et l’Hôpital Natecia dans le cadre de l’exposition hors les murs Art contemporain aborigène qui aura lieu en mai 2009. Elle a pour objectif de sensibiliser le public à la culture aborigène et de la transmettre dans ces espaces temporaires mis à disposition gratuitement.


Le projet d’itinérance de l’exposition Paysages de sciences présentée sur les grilles de l’Hôtel du Département 2008 a été retenu. L’exposition qui se rendra notamment au Cloître des Cordeliers à Paris et au Musée de la Lunette dans le Jura, aborde le thème des sciences en partenariat avec le CNRS. Elle regroupe des images représentant des univers méconnus sous un angle microscopique ou macroscopique.
Enfin, les conseillers ont approuvé la mise à disposition de la ville de Tourcoing qui souhaite le reproduire, du concept de l’exposition "En route petit ours". Un partenariat a également été prévu avec la Société linnéenne pour la publication de deux ouvrages scientifiques, sur les "Coléoptères de Rhône Alpes"

Le triathlon du lac des sapins s'ouvrira au handisport
Le Département du Rhône est partenaire du Triathlon du Lac des Sapins depuis 1997. L’épreuve est désormais un classique pour la Fédération française et les tri-athlètes (en natation, vélo et courses à pied, sur courte et longue distance), et jouit d’une renommée nationale et internationale.
La prochaine édition qui se déroulera le 21 juin 2009 va, pour la première fois, permettre aux sportifs handisport de participer à l’événement : ils pourront ainsi concourir dans l’épreuve courte distance en relais. Le budget pour cette édition 2009 est de 116 182 et le Département a décidé pour cette année de soutenir l’événement à hauteur de 13 000€ (10 000 € en 2008).

Soutien aux communes du Parc régional du Pilat
Le territoire du parc du Pilat regroupe 47 communes rurales, dont 38 dans le département de la Loire et 9 sur le département du Rhône. Une première phase du programme d’actions a permis d’accompagner 21 projets de modernisation d’entreprises dont 2 projets dans le Rhône. L’ensemble des actions de la première tranche n’ayant pas été entièrement réalisé, le conseil général a voté une convention de prorogation jusqu’en mars 2010.
Le Département apportera une contribution de 31 500 €, soit 5% du coût total de l’investissement. Les entreprises verseront 80% et le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) 15%.