Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Begag comme Bayrou, se dérobe devant l´obstacle

Azouz Begag a retiré sa candidature à l'investiture du MoDem pour les prochaines municipales à Lyon, laissant à son rival Christophe Geourgeon le soin de conduire la liste du Mouvement. Alors qu´il était attendu à Lyon pour un débat devant les militants du MoDem, l´ex ministre a préféré se rendre sur le plateau de Michel Denisot sur Canal + pour assurer : "Dans la confusion où se trouve notre mouvement aujourd'hui, j'ai décidé de laisser à mon adversaire resté en lice le soin de conduire ce mouvement".
Azouz Begag, on le sait, ne bénéficiait pas du soutien du sénateur Michel Mercier, président de la fédération UDF-MoDem du Rhône, président du conseil général et surtout grand argentier du parti. Mais avec sa popularité et le score réalisé aux dernières législatives (15% avec l'étiquette UDF-Modem), il était quasiment assuré du vote des militants, qui devait se dérouler le 6 décembre à bulletins secrets.
Un obstacle au rapprochement MoDem/Ump
A deux jours de la venue à Lyon de Nicolas Sarkozy, la défection de l´ancien ministre n´est pas pour déplaire aux partisans de la droite qui voyaient en lui un obstacle au rapprochement de l´Ump et du MoDem. Azouz Begag a tout de même assuré qu´il reste membre du MoDem, mais qu´il va se mettre à l'écart "pour permettre à ce parti, à Lyon, de retrouver la sérénité". Le débat avait été particulièrement rude ces dernières semaines.
Né dans un bidonville...
Jusqu´ici, Azouz Begag a suivi un parcours exceptionnel. Né dans un bidonville à Villeurbanne, il a réussi à sortir du ghetto pour devenir universitaire et sociologue, avant d´être nommé ministre de l´intégration et de l´égalité des chances par Dominique de Villepin. Un ministère pour lequel il s´est beaucoup investi. Le président de la Halde (Haute autorité de Lutte contre les Discriminations et l´Egalité) Louis Schweitzer nous confiait récemment qu´Azouz Begag avait "sû faire de ce ministère sans grands moyens, un ministère de la parole" particulièrement efficace. Azouz Begag est l´auteur de nombreux livres dont le très beau " gone du Chaâba" qui retrace sa vie et un ouvrage beaucoup plus polémique sorti pendant la campagne présidentielle, "Un mouton dans la baignoire" dans lequel il explique ses divergences de vue avec Nicolas Sarkozy.

Commentaires

  1. fouadraiden6.12.07

    un sacré comique celui-là ! ou comment faire parler des indignènes tricolores.....

    RépondreSupprimer
  2. Anomo7.12.07

    L'auteur serait bien inspiré de nous introduire et nous faire visiter les "bidonvilles de Villeurbanne". Sujet autrement plus interessant et plus troublant que celui-ci. Peut-être même plus ragoutant en fin de compte.

    RépondreSupprimer
  3. rédaction LYonenFrance7.12.07

    Le bidonville de Villeurbanne n´existe heureusement plus (pur le moins celui-là), mais nous vous conseillons la leccture du livre d´Azouz Begag comme ceux de Philippe Videlier (sur le "village nègre" du huitième arrondissement) si vous souhaitez en savoir plus sur les conditions de vie des migrants au début du vingtième siècle...

    RépondreSupprimer
  4. Moebius7.12.07

    ..je ne comprend rien, le modem a lyon est orienté à droite non !, ou je me trompe ?

    RépondreSupprimer
  5. Non, car en 2001, Barre a implicitement déclaré qu'il préférait voir gagner la gauche que son vieil ennemi Charles Millon...

    RépondreSupprimer
  6. porapo8.12.07

    ATTENTION : begag voulait y aller !! mais comme par hasard MICHEL MERCIER trésorier de l'udf-Modem,senateur,president de la federation udf-modem du Rhone,n'a pas apporté son soutien a celui-ci, tout comme Bayrou !!!"dans la
    confusion ou se trouve notre mouvement aujourd'hui,j'ai decide de laisser a mon adversaire resté en lice le soin de conduire ce mouvement a til expliqué sobrement au grand journal de canal +et pourtant aux législatives de Lyon il avait fait 15% !Alors, désolée de ne pas etre DU TOUTd'accord
    avec vos commentaires ; idem pour CAVADA qui a toujours soutenu Bayrou mais ce dernier se la joue PERSO 2012 ! et meme nous, militants n'avons pas notre mot a dire surla façon d'agir ou sur les statuts !!!NORMAL ???j'ai hate de rejoindre le "cercle d'accueil pour les deçus du MODEM crée par
    CAVADA, homme intègre ethonnete, s'il en est !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Actuellement sur LYFtvNews :




 Abonnez vous !

Vous êtes le

ème
visiteur