Accéder au contenu principal

Les dents grincent chez Collomb

La constitution des listes dans les différents arrondissements de Lyon ne laisse pas de créer des tensions. Paradoxalement, alors qu´on aurait pu s´attendre à de forts tiraillements à droite après les alliances de Dominique Perben avec "la droite de la droite", c´est du côté de Gérard Collomb que les signes d´échauffement apparaissent peu à peu.
La stratégie d´union des droites lyonnaises du candidat de l´UmP a pour l´instant été bien supportée par les militants. L´"ouverture" n´aurait fait pour l´instant qu´une victime, l´ex bâtonier Génin, qui selon le Nouvelobs, aurait déclaré "refuser de travailler avec ces gens là" (en parlant des millonistes). Mais cette réticence n´a pour l´instant pas amené l´ex bâtonnier a déserter la campagne, puisqu´il accepterait de rester candidat "en position inéligible". Une autre opposante de la première heure aux accords de Charles Millon avec le Front National, Fabienne Lévy, est même montée au créneau pour fustiger les associations qui lancent des pétitions. La candidate radicale pour le premier arrondissement a renouvellé son soutien à Dominique Perben en rappelant qu´il n´avait pas, lui, fait d´alliance de ce style en 1998.
On s´oriente vers deux listes par arrondissement dès le premier tour
C´est à gauche que la stratégie d´union de Dominique Perben fait des dégâts. Car Gérard Collomb, si il veut conserver une chance face à une liste unique des droites, se voit dans l´obligation de "ratisser large" . Il lui faut éviter à tout prix la constitution de listes susceptibles de diviser son camp. Et celà passe nécessairement par l´ouverture dès le premier tour aux Verts et autres partis de la gauche plurielle. Mais celà risque de ne pas être suffisant et le ralliement attendu des ex-UdF à la droite lui imposerait de libérer de nouvelles places pour les "déçus" du MoDem. Car selon les observateurs, on s´oriente peu à peu vers la constitution de deux listes par arrondissement dès le premier tour !
Coup de bluff ou barroud d´honneur ?
Dores et déjà, un groupe de militants lyonnais, membres du Parti Socialiste, a annoncé qu´il ne soutient pas les listes municipales soumises à la ratification par Gérard Collomb. Arguant du fait que "leur composition marginalise de façon dangereuse les représentants des partis de Gauche au bénéfice de "personnalités" dites"de la société civile" ils se déclarent "inquiets de la stratégie préconisée par le Maire sortant pour battre la Droite". Et ils insistent :"marginalisés, tenus à l'écart , nous tirons les conséquences de cet ostracisme et appelons publiquement à rejeter les listes soumises à la ratification des militants" .