Accéder au contenu principal

Gérard Collomb facilement réélu président du Grand Lyon

Le suspens n' aura pas duré longtemps. L' UMP a jeté l' éponge dès le premier tour et les 155 délégués* des communes avaient le choix entre Gérard Collomb et son ami Thierry Philip.

Comme nous l' annonçait le nouveau secrétaire départemental de l' UMP Michel Forissier dès le soir du deuxième tour, il souhaite que le parti présidentiel ne se transforme pas "en RPR bis". Il veut "que les courants s' expriment" , ce qui laisse apparaître les divisions entre les membres de l' UmP sur la stratégie à adopter. Certains élus semblent avoir fait le choix de travailler avec Gérard Collomb. Mais cette ouverture ira t' elle jusqu'à leur faire accepter des postes de vice présidents du Grand Lyon ? Le maire de Lyon lui-même n' y est pas hostile, et Bernard Rivalta, président du groupe socialiste au département, a déjà fait des allusions publiques aux discussions en cours (lors de la première réunion du Conseil Général).


Résultat : sur 155 votes, 117 ont voté Collomb, 1 a voté Philip et 37 ont voté blanc.

Un premier discours très rassembleur

Au terme du vote, Gérard Collomb a prononcé son premier discours de "nouveau" président du Grand Lyon. Prenant des accents très consensuels, il a rappelé que des opérations comme la Cité internationale, le Carré de Soie, les berges du Rhône ou encore le tramway Lea ont été conduites en concertation avec "une large majorité d' élus". Il en a appelé à dépasser les "sensibilités" pour continuer le développement du Grand Lyon. Les principaux axes de "mutation de l' agglomération" devraient être les transports, l' élargissement du terrain d' action "entre Saint Etienne et la plaine de l' Ain" et le "rééquilibrage social des villes".

Selon lui, la métropole lyonnaise devrait être en mesure, grâce à de nombreuses innovations, d' accueillir 130000 nouveaux habitants dans les prochaines années.

*54 élus lyonnais constituent la plus forte délégation de la communauté urbaine, qui compte 155 sièges. Viennent ensuite Villeurbanne (15 sièges), Vénissieux (6 sièges), Caluire et St Priest (5 sièges), Vaulx en Velin et Bron (4 sièges), Rillieux, Meyzieu et Oullins (3 sièges), Décines, ste Foy Lès Lyon, St Genis Laval, Tassin, Ecully et Givors (2 sièges) et toutes les autres communes (1 siège).