Accéder au contenu principal

MoDem : A Lyon un partout, la balle au centre !


Comme on s´y attendait depuis plusieurs mois, le candidat officiel du MoDem lyonnais, Christophe Geourjon, a officialisé samedi son ralliement à la candidature de Dominique Perben. Au terme de cet accord, la liste de droite devrait présenter Bernadette Bertrix, conseillère communautaire UDF, favorable depuis le départ à cette alliance, dans le 6e arrondissement. Fouziya Bouzerda, partirait dans le 3e et Christophe Geourjon, le "leader", dans le 8e arrondissement. Dans le même temps, Michel Mercier annonçait sa démission de la présidence du mouvement à Lyon.

Mais là où les choses se compliquent, c´est quand on apprend en même temps que certains centristes, refusant le spectre trop large des alliances à droite de Dominique Perben, ont décidé de partir avec... Gérard Collomb. C´est le cas d'Anne-Sophie Condemine, conseillère régionale UDF et adversaire de Perben aux dernières législatives. Selon le journal Libération, elle a appelé elle même le bureau de LibeLyon le samedi 2 février pour expliquer sa position : "J'avais toujours annoncé qu'une alliance avec les millonistes, et notamment avec Amaury Nardone, était pour moi rédhibitoire. Le Modem ne peut pas être de cet accord là. C'est une erreur politique, un vrai gâchis et je n'en serai pas."
Le maire sortant lui aurait proposé de le rejoindre, tout comme certains proches d'Anne-Marie Comparini.

Une autre liste centriste soutenue par François Bayrou ?

Quant aux jeunes militants du MoDem, qui depuis le début avaient des doutes sur la volonté de Christophe Geourjon d´aller jusqu´au bout, ils seraient en passe d´obtenir l´investiture officielle de François Bayrou. Celui-ci soutiendrait toujours une liste indépendante à Lyon, ce qui aurait pour conséquence assez cocasse d´avoir une répartition d´élus centristes sur les trois listes présentées devant les électeurs. Une décision de François Bayrou qui semble confirmée par la décision de Michel Mercier de prendre du recul. Dans un courrier signé samedi 2 février, il indique qu´il quitte la présidence du mouvement démocrate à Lyon. Sans doute une manière de signifier son désaccord avec le président du parti, puisque lui-même n´a jamais été très partisan de la stratégie d´autonomie prônée par l´ex candidat à la présidentielle.
Mais d´ici le mois de mars, tout peut encore changer ! Certaines mauvaises langues font courir le bruit sur internet que Dominique Perben s´apprêterait à quitter le navire pour se représenter finalement dans sa bonne ville de ... Chalons sur Saône, où les eaux sont décidément plus tranquilles !







Spectacles, matches, concerts à Lyon

réservez vos billets en ligne

avec notre partenaire France Billet