Accéder au contenu principal

Terreaux-Croix Rousse : Elisabeth Levy présente sa liste et ses projets


C´est dans un bar de la rue longue, entre saone et rhône, que Dominique Perben et Elisabeth Levy ont donné rendez vous aux lyonnais pour une présentation de la liste du premier arrondissement. Une assistance studieuse, plutôt âgée et de type "profession libérale" a donc pris place au comptoir.



Sur scène, Dominique Perben, visiblement fatigué par la campagne, a d´abord salué la tête de liste Elisabeth Levy en rappelant la visite de Jean Louis Borloo. Le ministre de la ville était selon lui "passé voir sa copine" dans l´après midi. Elisabeth Levy est en effet membre du Parti Radical, faisant figure de représentante de l´aile gauche dans les listes du candidat.


"La ville doit être accueillante à l´enfant et à l´adolescent".
Très en verve, le candidat de l´UMP a détaillé une nouvelle fois son projet pour Lyon, revenant longuement sur les problèmes de stationnement et sur la place de la voiture dans la ville. "Notre projet est réfléchi et négocié avec des centaines de lyonnais" a martelé Dominique Perben. Il a rappelé ses engagements pour l´accueil des jeunes et des enfants, "préparés avec le pédopsychiatre Olivier Revol".
Défendant le bilan de ... Louis Pradel, il a indiqué "qu´on n´a plus fait grand chose pour les personnes âgées depuis l´ancien maire et son adjointe Simone André". Le premier arrondissement doit faire plus et mieux pour les personnes âgées qui ont besoin "de diversité dans les formules d´accueil".
Faire respirer la ville
Pour Dominique Perben, la ville doit "respirer". Il a regretté une nouvelle fois que tant de retard ait été pris dans la réalisation du TOP (contournement ouest de Lyon). "Ce n´est pas parce qu´une chose est difficile à réaliser qu´il faut abandonner" a t´il insisté, défendant ses projets de reprendre le développement du métro, d´autopartage (avec des voitures électriques) et des parcs (jardin sans fin).

Le premier, un arrondissement culturel
De son côté, Elisabeth Levy a présenté sa liste, avec un petit mot (doux) pour chacun, avant de défendre son projet pour l´arrondissement : pour la candidate radicale, il est important de valoriser le foisonement culturel et associatif de ses deux secteurs (les Terreaux et les pentes de la Croix Rousse). "Quand on pense que ce secteur est classé patrimoine de l´humanité par l´Unesco, on a honte de voir cet état de délaissement et de saleté" s´est t´elle emportée, déclenchant les applaudissements de la salle... "La signalétique pour les touristes est indigne. Les rez de chaussée doivent être revitalisés par des commerces de proximité, il faut plus de place pour les artisans d´art, redonner à l´amphithéâtre des trois gaules sa vocation antique en en faisant un Agora, piétoniser la place Sathonay et certaines petites rues de la Croix Rousse, créer un remonte pente électrique pour les velos ou encore ouvrir la galerie des Terreaux".
Le député Perben
Comme en écho, les habitants présents sont venus rappeler leurs doléances : plusieurs patrons de bars ont parlé de l´insécurité la nuit, de l´alcool vendu illégalement dans les épiceries, ou encore des problèmes d´hygiène. Dominique Perben, reprenant sa casquette de député, a alors promis de proposer une législation plus rigoureuse sur l´alcool et de déconcentrer la compétence de la propreté aux mairies d´arrondissement.