Accéder au contenu principal

Affaire des indemnités du Sytral : Les Verts demandent à Bernard Rivalta et Georges Barriol d' agir "avec élégance"

Les Verts, par la voix de Monique Cosson et de Pascale Bonnel-Chalier, réclament à Messieurs Bernard Rivalta (PS) et Georges Barriol (UmP)... d' agir avec "élégance et de rembourser spontanément les sommes dues, pour éviter de prolonger inutilement des procédures juridiques... dans une affaire désagréable"

Un choix d'arrêt judicieux pour les webmasters du site internet du Sytral

Des indemnités de 3200 euros mensuels
Le tribunal administratif de Lyon a en effet annulé une décision du Sytral de décembre 2001 qui accordait une indemnité de 3 200 euros mensuels à son nouveau président Bernard Rivalta, ainsi qu'au premier vice-président Georges Barriol (UMP).
Un jugement qui "n' implique pas nécessairement" le remboursement
Après la décision du tribunal administratif du 13 mai 2008 sur un recours déposé en 2005, Les Verts espéraient que les élus en cause allaient rembourser rapidement les sommes indues. Mais le tribunal administratif , dans une clause dont il a le secret, estime que son jugement "n'implique pas nécessairement" que Bernard Rivalta rembourse les 161 000 euros indûment perçus (70 900 euros pour Georges Barriol).

"Une affaire désagréable, qui n' a que trop duré"
Les Verts, dans leur communiqué, estiment que "le respect de la loi par les élus de la république est un principe élémentaire".... "Au nom de l'éthique en politique, ils appellent Messieurs Rivalta et Barriol à rembourser spontanément les sommes dues, pour éviter de prolonger inutilement des procédures juridiques et permettre de clore avec élégance cette affaire désagréable, qui n'a que trop duré".

Dans le cas contraire, selon les Verts, la question de la présidence du Sytral par M.Rivalta est clairement posée : "après une telle décision de justice, le Sytral peut-il être présidé par un élu qui a fait voter, pour son intérêt financier personnel, une décision illégale et qu’il a maintenue?", demandent les représentants écologistes, qui notent que "les habitants du Grand Lyon ont besoin d'avoir, à la tête du Sytral, un responsable politique en qui ils ont toute confiance pour mener les projets nécessaires visant l'intérêt général et l'écoute des citoyens".

S' abonner gratuitement ? Cliquez ici :
utiliser comme Page de Démarrage