Accéder au contenu principal

Réforme de l' Etat : les préfets plutôt satisfaits du rétablissement de leurs pouvoirs

Chez les les Préfets ou Sous Préfets, il n'est pas vraiment imaginable d' appartenir à un syndicat, même si il en existe dans certains services comme la Police.
Mais il existe tout de même une "association du Corps Préfectoral et des Hauts Fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur de l’Outre-Mer et des Collectivités Territoriales" dont le Président est Daniel Canepa, Préfet de la Région Nord-Pas-de-Calais.
Cette association compte plus de 1 700 membres, regroupe les membres du corps préfectoral en activité mais aussi les administrateurs civils du ministère, les membres de l'Inspection générale de l'administration, certains magistrats des juridictions administratives et hauts fonctionnaires en service dans les collectivités locales ou en activité dans les entreprises publiques ou privées ou encore dans un organisme non gouvernemental, ainsi que les retraités.
Elle a notamment pour mission de réaliser des études de nature à améliorer l'efficacité de l'administration et "contribuer par son rayonnement à l’intérêt de l'Etat et des administrés".
Des rencontres pour analyser la réforme de l' Etat
Cette année, pour la première fois, des réunions interrégionales sont organisées pour donner l' occasion à ces Hauts Fonctionnaires de se retrouver et échanger sur leurs préoccupations. Au centre de leurs discussions, la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) annoncée le 11 juin dernier. Le Premier Ministre François Fillon l' a annoncé clairement : il s' agit de réduire le nombre de fonctionnaires en ne remplaçant pas la moitié de ceux qui partent à la retraite. Mais la réforme a aussi pour but, selon Daniel Canepa, "de rendre plus efficace et plus lisible l' administration de l' Etat".
Les pouvoirs des Préfets renforcés et réorganisés dans les régions
Concrètement, la réforme de l' Etat réaffirme le rôle et le pouvoir des Préfets, selon un principe de territoires et non plus de thématiques. Désormais, chaque Préfet aura à gérer son territoire par l' intermédiaire de sept directions régionales, en plus de ses responsabilités sur la Protection des personnes.
- le Rectorat
- la Direction Régionale des Finances Publiques (DRFP)
- la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC)
- la Direction Régionale de l' Agriculture et des Forêts (DRAF)
- la Direction Régionale de l' Equipement, de l' Aménagement et du Logement (DREAL)
- la Direction Régionale des Entreprises du Commerce du Travail et de l' Industrie (DIRECT)
- la Direction Régionale de la Santé (DRS)
et enfin pour certaines régions qui le nécessitent, une
-Direction Régionale de la Cohésion Sociale (DRCS) regroupant les activités de la Jeunesse et des Sports et de la Ville
La fin des agences
Fini donc les établissements de droit public qui disposaient d’une autonomie administrative et financière, les "agences" comme l' ADEME ou la DRIRE. Celles-ci faisaient travailler les fonctionnaires par secteurs.
La réforme qui replacerait clairement leur activité sour la tutelle des Préfets devrait être mise en place entre 2009 et 2011. Elle vise à rendre "plus verticale" la gestion des services, ce dont se satisfait Daniel Canépa qui, comme le Préfet de la Région Rhône Alpes Jacques Gérault qui le recevait pour cette réunion, a été un proche collaborateur de Nicolas Sarkozy lors de son passage au Ministère de l' Intérieur.

Cliquez ici :
utiliser comme Page de Démarrage